#12 – Jérôme Cazes : réformons la finance !

Il y a 10 ans ce mois-ci (15 septembre 2008), la banque Lehman Brothers faisait faillite, provoquant une panique sur les marchés financiers du monde entier. Ce que l’on a baptisé la crise des « subprimes », ces crédits immobiliers hautement risqués, a failli entraîner l’économie mondiale vers le chaos, et le pire n’a pu être évité qu’au prix d’une politique d’endettement des états, au profit au final des intérêts privés. 

Qu’est-ce qui a vraiment changé depuis ? Quel est le rôle de la finance de marché aujourd’hui et quelle place occupe-t-elle dans le fonctionnement de l’économie ? Qu’est-ce qui pourrait déclencher une nouvelle crise et quelles en seraient les conséquences ? Que faudrait-il faire pour limiter les risques systémiques ?

Je discute de ces questions avec Jérôme Cazes spécialiste de la finance, président de la start-up MyCercle, anciennement consultant en grands risques financiers, directeur général de la Coface, puis membre du comité de direction générale de Natixis. 
 

Sujets abordés dans l'épisode

Finance, risques systémiques, séparation des banques, crise financière, écologie et économie

Pour s'y retrouver...

2″ – La difficulté de comprendre l’économie et la finance

  • Effets directs et indirects : aujourd’hui la complexité est telle que plus personne ne comprend les effets indirects, l’économie n’est pas une science.
  • Il faut faire confiance aux effets directs et se méfier des effets indirects, autrement dit il faut se méfier des grands discours
  • Métaphore du trampolino : quand les grenouilles et les éléphants sautent…
  • Théorie du ruissellement : on ne connait que l’effet direct: « si je donne aux riches, les riches sont plus riches ». On ne sait rien des effets indirects, on ne peut que spéculer…

18″ – Comment fonctionne la finance aujourd’hui ?

  • On mélange trop souvent les 3 fonctions de la finance : la monnaie, le crédit, les marchés financiers
  • « Le crédit c’est comme un médicament, ça peut être un remède ou ça peut être un poison. »
  • Il ne faudrait surtout pas mélanger les 3 fonctions, hors aujourd’hui elles sont mélangées.
  • Depuis 30 ans on a dérégulé, le crédit et les marchés sont devenus sans contrôle et sur-dimensionnés.
  •  » Il n’y a plus de lien entre économie réelle et économie financière »
  • « Vous ne gagnez de l’argent que si le prix bouge, à la hausse ou à la baisse. »
  • Depuis 30 ans deux secteurs ont explosé : le numérique et la banque. Le service bancaire s’est-il amélioré ?…
  • « L’essentiel de l’argent ne va pas dans l’économie réelle. »

35″ – Ce qui a changé ou non depuis la crise de 2008

  • « Le coût a été énorme, mais le système a été sauvé. »
  • « Nous ne sommes pas du tout mieux armés aujourd’hui qu’à l’époque […] On est toujours dans la même situation qu’il y a 10 ans »
  • La régulation a simplement rendu le système plus gros et plus complexe.
  • Il n’y a pas de véritable contrepouvoir, « le pouvoir politique est un nain face à la finance »
  • Les puissants sont plus puissants que jamais
  • « Les patrons de grandes banques ne comprennent plus ce qu’ils font »
  • « Big is dangerous, on ne sait pas gérer l’énormité. »

44″ – Une crise à venir ?

  • Il y a encore plus de crédit qu’en 2008 et ça continue à augmenter… tôt ou tard ça pétera.
  • « L’humanité en prendra plein la figure mais elle s’en tirera »
  • « Comment peut-on maintenir un système aussi pervers pour le bénéfice de si peu de gens? »

52″ – Réformer la finance ?

  • Il faut revenir à la règle de séparation des banques
  • « Contrôlons les produits financiers comme on contrôle les nouveaux médicaments »
  • Le politique ne se réforme pas car son élection ne se joue pas là-dessus…
  • La finance est agnostique, elle peut tout à fait se « verdir ». 
  • « Les instruments dont l’écologie a besoin ne sont pas du crédit et du marché, ce sont des règlementations. »
  • « Le problème c’est la liberté de circulation des capitaux. »

1″02′ – La conclusion personnelle 

  • L’histoire du déclic de l’expérience de la salle des marchés
  •  » Ils ne comprennent rien à ce qu’ils font… le système n’est pas maîtrisable »
  •  » Il y a d’autres fenêtres de tir pour réformer la finance, c’est à ce que je veux travailler « 
  • « Cette finance est en train de détruire un certain nombre de valeurs collectives, là est le danger »

Les livres recommandés par Jérôme :

Pour continuer d'explorer ces sujets :

Si vous avez aimé, abonnez-vous à la newsletter sur le site et au podcast sur votre plateforme préférée et laissez un avis et une note (sur Apple podcast), ça m’aide beaucoup :

Laisser un commentaire