#5 – Cédric Ringenbach : l’avenir du climat

Le problème du réchauffement climatique est maintenant clairement admis et défini par la communauté internationale comme une des grandes priorités de ce début de siècle. 

Les causes en sont désormais identifiées avec quasi certitudes (ie: les gaz à effet de serre émis par l’homme) et les conséquences commencent déjà à se faire sentir un peu partout avec un impact sur l’ensemble du « système monde »: dérèglement du climat, montée des eaux, perturbations des écosystèmes vivants, baisse des rendements agricoles… 

Notre capacité à modifier le cours actuel des choses et à limiter ces dérèglements sera décisive pour préserver un environnent vivable et conditionne notre futur. 

Pour mieux comprendre ce sujet central, je reçois Cédric Ringenbach, un spécialiste du climat qui a passe des années à étudier et à expliquer tout ce qui se dit et s’écrit sur ces questions. 

Cédric a durant 6 ans été le directeur du Shift Project, un groupe de réflexion qui a comme vocation d’éclairer le monde des décideurs économiques et le monde politique sur les questions d’énergie, de climat et de transition vers un monde post-carbone. 

Nous parlons des différents scénarios climatiques pour les décennies à venir, des causes du réchauffement, de la COP21, du lien entre énergie et croissance et des convictions de Cédric sur notre avenir.

De quoi parle-t-on ?

2:00 – Le parcours de Cédric

4:30 – Qu’est ce que le GIEC et quel est son diagnostique sur le climat et quelle est sa méthodologie ?

  • «  Il y a un réchauffement, c’est bien l’homme qui en responsable et si on continue les conséquences sont catastrophiques »
  • Forçage radiatif: approximativement défini comme la différence entre l’énergie radiative reçue et l’énergie radiative émise par un système climatique donné
  • 5e rapport du GIEC
  • G20 Copenhague
  • «Les scientifiques n’ont jamais dit qu’il ne fallait pas dépasser 2 degrés… ce sont les politiques qui ont décidé de ne pas dépasser 2 degrés»
  • Les 3 groupes de travail du GIEC : l’analyse du climat / les questions d’adaptation / comment agir
  • «Les premiers sceptiques sont les scientifiques eux même, on ne considère jamais une théorie à 100% valable»
  • 1er principe de thermodynamique

11:30 – Le réchauffement est dû à l’homme !

  • «On est sûr à 95% que l’homme est responsable du changement climatique, concrètement personne n’en doute »
  • « Tout le CO2 émis par l’homme depuis 1975 est égale à ce qui a été émis avant 1975 par toute l’histoire de l’humanité »

13:30 – Points de rupture ou « tipping points ». L’exemple de la fonte du permafrost

  • « Ce sont des quantités monstrueuses de méthane si le permafrost se met à fondre »
  • « Le méthane est 25 fois plus puissant sur un siècle et 100 fois plus puissant à court terme »

16:00 – Les sujets incompris sur le climat

  • «  ll ne faut pas en vouloir aux climato sceptiques, le déni est une réaction normale de survie… on croit la première personne qui nous dit quelque chose qui nous rassure »
  • «  On n’est plutôt sur un trajectoire qui nous amène à +3/4 degrés en 2100 »

19:30 – Décalage entre émissions et dérèglement

  • « Ce qui se passe entre maintenant et 2050 est déjà écrit. »
  • « Le jour ou on verra les émissions baisser sur plusieurs années de suite, ce sera une grande victoire… on n’y est pas du tout. »

22:00 – Petites histoires de la COP21 et ce qui est fait depuis

  • «  Il faut regarder le verre à moitié plein… ce n’était pas gagné d’avance du tout. »
  • « On continue d’émettre toujours plus, les émissions n’ont pas baissé. »
  • « Chaque pays doit mettre en place son plan climat… et là on voit qu’on rentre dans le dur. »

26:30 – Le découplage et l’énergie

  • Découplage énergétique
  • «  Un vrai découplage c’est réussir à baisser les émission pendant que le PIB augmente »
  • «  L’énergie est toujours à environ 80% fossile, on fait donc difficilement de l’énergie sans faire du CO2 »

29 – Que faire pour sauver le climat ? Est-ce possible ?

  • « Développer les énergies bas carbone pour sauver le climat c’est passer à côté de l’essentiel…il faut revoir de fond en comble le système économique »
  • «  Les scénarios à 2 degrés du GIEC sont extrêmement optimistes (sur le découplage)…ils sous estiment l’importance de l’énergie comme facteur de production dans le système économique…Ce sera beaucoup plus dur que ce qu’ils anticipent. »
  • «  Les scénarios du GIEC sont tous des scénarios dans lesquelles il y a de la croissance… Comment on peut y croire? »

35:00 – Pourquoi on n’y arrive pas?

  • «  J’ai vécu dans mes tripes de faire du lobbying et de voir à quel point on n’arrive pas à faire bouger les choses… »
  • Thermodynamique de l’évolution, livre de François Roddier
  • « Chaque individu, chaque organisation est optimisé pour maximiser son bien-être et pour croître… On aura beaucoup de mal à lutter contre ça, contre ce que nous sommes, contre notre nature. »
  • « Vouloir baisser notre empreinte énergétique va à l’encontre de nos aspirations naturelles. »
  • « Il faut revoir de fond en comble la manière dont fonctionne l’économie. »
  • « Ce n’est pas simple du tout de changer son propre mode de vie pour avoir un impact positif. »

40:00 – Retour à la terre

  • Comment tout peut s’effondrer – Pablo Servigne
  • « Une bonne partie des émissions de l’agriculture est liée à la viande que l‘ on consomme. Pour un kilo de viande c’est 1500L d’eau… »
  • «  On fait manger aux vaches des céréales alors qu’elles sont herbivores, cherchez l’erreur… »
  • «  On vit dans un monde qui nous éloigne de la Terre Mère, de ce qui nous fait vivre. »

45:00 – Ce qui risque de se passer

  • «  Il me semble assez inéluctable que ça ne va pas bien se passer… »
  • «  Avant la fin du siècle il y a des choses très graves qui se passent en terme de rendements agricoles et du coup en terme de migrations… on est totalement incapables de gérer ça. »
  • « Ce que l’on va voir arriver ce sont peut-être plus des crises économiques qu’énergétiques ou climatiques»
  • « Rapport du club de Rome (dit Meadows), les limites à la croissances : au cours du siècle il va y avoir une baisse de la production industrielle, une baisse de la production alimentaire et en conséquence une baisse de la population. »
  • «  Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est de réfléchir à ce qu’il peut se passer et à ce qu’il faut faire pour introduire de la résilience à un maximum d’endroits. »
  • « Dans un monde qui part en vrille, ce qui me fait le plus peur c’est de perdre mon humanité. »

51:30 – Bio-Ingénierie

  • Il y a deux grandes familles de bio-ingénierie :
    • Enlever le CO2 de l’atmosphère
    • Jouer sur l’albédo, c’est à dire renvoyer de la lumière du soleil dans l’espace
  • « Il ne faut surtout pas se dire que c’est ça la solution. »

55:30 – Les livres recommandés par Cédric

Merci d’écouter cet épisode et si vous avez aimé, abonnez-vous à SISMIQUE sur votre plateforme préférée et laissez un avis et une note, ça m’aide beaucoup :

One comment on “#5 – Cédric Ringenbach : l’avenir du climat

  1. Bonjour Cédric,
    Je partage complètement le fait qu’il est très difficile de parler de changement climatique et surtout de ses conséquences (sur les modification de vie) dans son entourage personnel et professionnel…
    Je viens de prendre conscience que ton cheminement est similaire au mien: mollement écolo jusqu’à ces dernières années où je me suis vraiment formé et informé (MOOC, Vidéos, Lectures, etc…). Je suis aussi tombé sur les écrits et vidéos de Jean Marc Jancovici.
    Et j’ai aussi non pas seulement l’envie mais le besoin d’agir et d’en faire mon métier.
    Je nous souhaite bon courage à tous.
    Laurent Bertaud

Laisser un commentaire