Uncategorized

Vincent Mignerot : effondrement ?

J’ai découvert les thèses de Vincent par le biais de son interview sur Thinkerview et j’ai voulu creuser pour comprendre d’où vient sa conviction que quoi que l’on fasse notre modèle de civilisation ne pourra pas survivre à la rarefaction des énergies fossiles.
J’ai lu son dernier livre, Transition 2017, j’ai consulté les contenus disponibles du comité Adrastia, un « think-tank » qu’il a créé et présidé pendant 4 ans, et je l’ai rencontré. 
Au final ce scénario me parait tout à fait crédible car il se fonde sur des études assez poussées des données scientifiques disponibles et il appelle évidemment à une réflexion profonde. 
C’est en fait en partie depuis cette prise de conscience des risques tangibles que posent notre mode de vie que j’ai voulu pousser mes recherches sur le futur et que je lance ce podcast; je veux mieux comprendre les phénomènes dont parlent les théoriciens de l’effondrement, les collapsologues, pour me faire ma propre idée, mais je veux aussi explorer d’autres scenari, parler à ceux qui ont un avis différent, à ceux qui regardent les choses sous un autre angle.  
Un sujet passionnant, angoissant aussi, qu’il faut avoir en tête quand on essaie d’anticiper demain.

De quoi parle-t-on?

  • 06:30 Pourquoi Vincent a créé Adrastia
  • 08:30 La thèse de l’effondrement
  • 11:30 Le fonctionnement de nos sociétés repose sur l’énergie
  • 13:00 Projections sur les ressources énergétiques
  • 19:00 L’illusion des énergies renouvelables
  • 24:00 La complexité rend fragiles nos sociétés
  • 25:00 Moins d’énergie = Moins de guerre
  • 27:00 Pas de solutions mais une adaptation 
  • 29:00 Ne pas imaginer un effondrement salutaire
  • 32:00 Croire en une solution, c’est procrastiner 
  • 34:00 La confusion entre compétition et rivalité et pourquoi on ne peut pas changer les règles du jeu
  • 39:00 Nous n’avons plus de prédateur, mais nous avons toujours besoin d’énergie et de ressources pour fonctionner…
  • 41:00 L’adaptation est une vertu en soit 
  • 43:00 Les règles de la compétition rendent tout changement unilatéral compliqué
  • 44:20 Il nous faut accepter la perspective du déclin 
  • 47:30 Une perspective morale de travail commun 
  • 49:00 C’est déjà trop tard! L’inertie climatique ou pourquoi nous devons préparer l’après dès maintenant 
  • 51:00 Réduire la complexité de nos systèmes
  • 51:00 Impact sur la démographie 
  • 53:00 Refus du terme de « solutions »
  • 54:30 Le retour à la terre est utile au niveau individuel mais il faut des décisions à grande échelle 
  • 58:30 La perspective et le danger du repli sur soi et du communautarisme
  • 1.02.30 Eco-évolution et temps long pour nous rattacher à ceux qui ont déjà vécu un déclin 
  • 1.05.50 Nos sociétés se meurent d’une promesse de croissance infinie non tenable

Les ressources et personnes citées

Extraits

« Le recyclage est une illusion thermodynamique »
«  On ne peut pas générer des cycles pérennes à partir d’un flux énergétique qui est en déclin » 
«  Nous nous fourvoyons conceptuellement sur les énergies renouvelables et de substitution en générale » 
«  On ne solutionne pas un déclin énergétique, l’adaptation est le vrai défi » 
«  Il ne faut absolument pas fantasmer sur un effondrement salutaire qui viendrait ouvrir de nouveaux possibles » 
«  Le défi était hier et on ne l’a pas relevé » 
«  Il n’est pas bienveillant de promettre une croissance de 2% par an » 
«  En soit la civilisation n’est pas un objet vertueux » 
 
Merci d’écouter cet épisode et si vous avez aimé, abonnez-vous à SISMIQUE sur votre plateforme préférée et laissez un avis et une note, ça m’aide beaucoup :

# 0 – Sismique, quels futurs ?

Je lance ce podcast, Sismique, avec pour idée d’essayer à ma manière de répondre à une question qui m’obsède de plus en plus, une petite question toute simple : où va le monde?

Pourquoi?

Parce que je suis comme tout le monde en fait, je constate que ça va à mille à l’heure autour de moi, que tout bouge à une vitesse folle et qu’il faudrait que je comprenne un peu mieux ce qui se passe.

D’un coté les innovations technologiques continuent de s’enchainer à un rythme sans précédent alors qu’elles ont déjà radicalement changé la manière dont on s’informe, dont on communique, dont on travaille… dont on fait a peu près tout en fait.

De l’autre on voit que les limites de notre modèle de développement se font de plus en plus sentir et que les conséquences sont déjà alarmantes, que ce soit le changement climatique, l’extinction massive des espèces, l’épuisement des ressources, la pollution généralisée, etc.

Bref, on sent bien tous qu’il est train de se passer quelque chose d’important, qu’on change d’époque en quelques sorte et que c’est loin très d’être anodin.

Le problème c’est que justement ça va trop vite, et qu’en plus ca continue de s’accélérer.

On est dans une situation où les enjeux sont énormes, où il va falloir faire des choix individuels et collectifs importants, mais où le bruit médiatique permanent, notre attention dispersée et la complexité des sujets nous empêchent d’y voir clair et de trouver des réponses.

J’ai donc envie de prendre le temps de comprendre ce qui se passe autour de nous, ici et maintenant, et d’essayer de tirer le fil pour tenter de voir où ça nous mène.

J’ai des dizaines de questions en tête:

  • A quoi ressemblera le monde si on ne fait rien de radical pour lutter contre le changement climatique ?
  • Pendant combien de temps encore pourrons-nous exploiter les énergies fossiles et par quoi pourra-t-on les remplacer?
  • Quels sont les promesses et les dangers des développements de l’intelligence artificielle?
  • Quels seront les impacts des technologies en développement sur nos sociétés, sur nos organisations, sur la culture, sur nos vies.
  • Qu’est ce que nous réserve la blockchain, les biotechnologies, les nanotecs, la réalité virtuelle, la robotique…
  • Comment va évoluer la société sous la menace de l’accroissement des inégalités, la propagation des fake news, la surveillance généralisée ? Qu’en disent ceux qui pensent l’économie collaborative, le revenu universel, les modèles de sociétés alternatifs…
  • Quelles sont aussi toutes les tendances positives et les solutions à l’essaie qu’il faut avoir en tête ?
  • Nos schémas de pensées, nos institutions, nos outils de compréhension du monde sont-ils adaptés pour gérer cette vague de changements?
  • Qu’est ce que le futur nous réserve ? Qu’est ce qui est entre nos mains pour que ce soit un endroit sympa où vivre?
  • Qu’est ce que je fais moi ?

Tous ces thèmes sont à mon sens essentiels à explorer et à comprendre car c’est une véritable vague de changement qui est en train d’arriver.

Je baptise ce podcast Sismique car ce que nous captons et que nous devons décrypter ce sont des signes avant-coureur d’un monde qui bouge.

On parle de disruption, de changement d’ère, de révolution… qu’est ce que nous prépare demain et comment on s’y prépare?

Plutôt que de continuer d’essayer de trouver des réponses tout seul dans mon coin, je veux parler à des experts, à ceux qui réfléchissent à tout ça depuis longtemps, à ceux qui trouvent des débuts de réponses et à ceux qui sont déjà passés à l’action pour construire le monde d’après tels qu’ils l’imaginent ou le souhaitent.

Et quitte à creuser ces sujets qui m’interrogent et qui m’intéressent, autant partager tout ça avec d’autres. C’est l’idée de ce podcast.

Je suis Julien, j’ai 36 ans, j’habite à Paris, j’ai une fille de 1 an et je m’interroge sur son avenir et sur le mien…

J’espère que vous aimez le concept et surtout que vous aimerez ce que vous allez entendre et apprendre en même temps que moi.